LIFE - ADVICLIM.

From 01/07/2014 to 28/06/2019

Avec la contribution de l’instrument financier LIFE de l’Union Européenne/Sous le numéro de contrat : LIFE13 ENV/FR/001512
 
 

Observation à haute résolution des scénarios d’adaptation et d’atténuation pour la viticulture

 

Enjeux

Face au contexte actuel de changement climatique, la filière viticole doit relever les défis, non seulement de l’adaptation de ses pratiques, mais également de l’atténuation des émissions de gaz à effet de serre liées à ses activités.

 

Objectifs

Répondant à ces enjeux, et face au constat de la nécessaire prise en compte à une échelle fine du climat et de ses conséquences sur la viticulture, le projet LIFE-ADVICLIM a pour objectif d’étudier des scénarios d’adaptation et d’atténuation, à l’échelle des terroirs viticoles, pour différents vignobles représentatifs de la diversité climatique des régions viticoles européennes.

 

Outils développés

Afin de démontrer l’intérêt d’une gestion locale des stratégies d’adaptation et d’atténuation, le projet LIFE-ADVICLIM développe des technologies adaptables aux terroirs viticoles Européens : un réseau de mesures et une plateforme web qui permettent aux viticulteurs d’évaluer les impacts du changement climatique sur leurs parcelles, de simuler des scénarios d’adaptation et de mesurer les émissions de gaz à effet de serre liées à leurs pratiques. Ces technologies sont expérimentées sur des sites de démonstrations dans cinq vignobles européens grâce au financement européen Life : Cotnari, Rheingau, Bordeaux, Sussex et Val-de-Loire.

Méthode

1- Observation et modélisation agroclimatique à l’échelle des vignobles

La méthodologie repose sur des observations climatiques et agronomiques in situ et sur de la modélisation spatiale du climat afin d’évaluer la variabilité spatiale des paramètres ­atmosphériques à l’échelle d’un terroir. Confrontée à des observations agronomiques (phénologie, taux de ­sucre, etc.), l’étude météorologique permet de déterminer le climat spécifique d’un terroir. Les différents réseaux de capteurs sont équipés d’un système de transmission de données qui permet d’obtenir les données en temps réel.
 Un modèle climatique est ensuite construit à partir de méthodes statistiques permettant de ­mettre en relation la répartition des paramètres climatiques en fonction des éléments du ­territoire (ex : topographie, type de sol, …). Les sorties de modèles sont ensuite combinées avec les modèles régionaux du changement climatique afin de réaliser des simulations climatiques à horizon 2050-2100.

2- Intégration des pratiques culturales dans les simulations d’adaptation au changement climatique

Les stratégies d’adaptation via la modélisation des activités humaines sur les territoires sont abordées en intégrant la réactivité de différents agents à des variables exogènes contraintes biophysiques, socio-économiques et réglementaires). L’objectif est de simuler l’impact de la variabilité du climat sur la dynamique de la vigne et les capacités d’adaptation des ­viticulteurs au changement climatique. Cela aboutit au développement d’un modèle multi-agents ­permettant de modéliser les activités viticoles dans un contexte de changement climatique et ­d’analyser l’évolution des stratégies de production viticole. Les émissions de gaz à effet de serre sont ensuite calculées en fonction des pratiques dans les différents scénarios d’adaptation proposés. L’intégration de l’impact carbone dans le modèle multi-agents permettra d’évaluer les différents facteurs d’émission en fonction des pratiques culturales et des scénarios.

3- Un transfert de l’information vers l’Europe et la profession viticole

Le dernier volet du projet est consacré au transfert des résultats de la recherche, vers le secteur viticole Européen, afin d’orienter les pratiques des professionnels ainsi que les politiques publiques. A cet effet, la plateforme VIDAC, créée par ECOCLIMASOL, rassemble toutes les données du projet, y compris celles issues des stations météorologiques, des modélisations et des calculs de l’empreinte carbone. Une interface permet aux partenaires de visualiser les données collectées dans leurs vignobles, ainsi que d’autres informations pertinentes pour les processus de décisions. Les futurs scénarios climatiques et les calculs d’empreinte carbone seront, aussi, inclus afin de contribuer à la sensibilisation aux enjeux du changement climatique. Outre les partenaires du projet, les producteurs Européens ont la possibilité d’accéder à ces résultats via un centre d’archivage des données et une plateforme de visualisation.

Ce champ est vide pour l'instant
Ce champ est vide pour l'instant
Ce champ est vide pour l'instant
Ce champ est vide pour l'instant

Cartographie relationnelle

Contactez-nous

Ce profil n'a pas encore de Référent(e). Si ce profil est celui de votre organisation, et que vous en avez les droits, rejoignez Agrisource pour en obtenir l'administration !